E-MedNews

Pour être en très bonne santé naturellement, il faut bien choisir nos fruits et légumes en fonction de la saison et profiter ainsi pleinement de leurs qualités nutritionnelles.

Tout d’abord le mois mai annonce l’arrivée des beaux jours. En fait le printemps s’installe doucement et on a envie de cuisiner, de déjeuner en terrasse et de profiter des belles journées. 

Les fruits de saison 

Pomme :

La pomme est l’un des fruits les plus consommés. C’est un fruit rosacé d’origine Caucase qui a la saveur sucrée.

Ce fruit est riche en pectine, source de vitamine C et antioxydants.

La pomme stimule le système immunitaire et lutte contre l’apparition de certaines pathologies.

4 bienfaits de la pomme : pourquoi en manger?

  1. Le pouvoir antioxydant de la pomme contribuerait à réduire le risque de maladies cardiovasculaires. En effet, les antioxydants contenus dans la pomme aideraient à diminuer et à prévenir l’oxydation des lipides en circulation dans le sang et réduiraient le taux de cholestérol sanguin.
  1. La pectine de pomme aurait des effets bénéfiques pour diminuer le cholestérol sanguin
  1. Manger des pommes (idéalement 2 et plus par semaine) aurait un effet favorable sur la fonction respiratoire ainsi que sur l’incidence d’asthme et des affections des voies respiratoires.
  1. la consommation de pommes durant la grossesse pourrait réduire le risque d’asthme chez les enfants.

Kiwi :

En premier lieu son addition calorique est modérée : il fournit 47 kcalories (196 kJoules) aux 100 g, ce qui le situe au niveau du melon, de la clémentine ou de l’abricot.

Aussi son énergie provient pour l’essentiel de ses glucides, qui représentent environ 10 % de l’ensemble de ses constituants. Il s’agit en majorité de fructose et de glucose, des sucres aisément assimilables et, pour une très faible part, de saccharose.

L’apport vitaminique du kiwi est dominé par la vitamine C et la vitamine E.

Le kiwi apporte un peu de provitamine A (0,05 mg aux 100 g), et un large éventail de vitamines du groupe B, en particulier de la vitamine B6 ou pyridoxine

Clémentine

Pour commencer la saveur sucrée de la clémentine est due aux glucides. Présents à raison d’environ 10 g aux 100 g de pulp. Il s’agit essentiellement de saccharose (70 % des glucides totaux), le reste étant constitué en parties égales par du fructose et du glucose.

Les acides organiques sont plus ou moins abondants selon les variétés. Mais leur teneur est généralement comprise entre 0,6 g et 1 g aux 100 g. Ils sont moins abondants que dans les autres agrumes (orange : 1,2 % ; pomelo : 1,9 % ; citron : 5 %).

De ce fait, l’équilibre sucres/acides organiques est relativement élevé. Ce qui confère à la clémentine une saveur plus douce que celle des autres agrumes.

Ensuite l’apport calorique de la clémentine s’élève à 46 kcalories (192 kJoules) aux 100 g, ce qui situe ce fruit au niveau de l’abricot, du melon ou de l’orange (fruits moyennement énergétiques).

La richesse en vitamine C constitue une des caractéristiques les plus intéressantes de la clémentine. Qui fait partie des fruits qui en renferment le plus: Le taux moyen de vitamine C atteint 41 mg aux 100.
Les autres vitamines sont nombreuses, et présentes à des taux non négligeables pour des fruits frais :

  • 0,3 mg pour la provitamine A
  • 0,55 mg pour la vitamine E
  • Vitamines B9, B8 et B3

En somme la clémentine, comme d’ailleurs les agrumes en général, est considérée comme une bonne source de pectines. Mais ces fibres solubles sont en fait concentrées dans la peau (et dans les pépins éventuellement présents).

Enfin vous avez découvrer les fruits de saison, venez aussi découvrez avec nous le calendrier des légumes de saison ici.

Profiter des avis des nutritionnistes sur Saheelha. inscrivez-vous vite! www.saheelha.com/

https://www.lanutrition.fr/

https://monjardinmamaison.maison-travaux.fr/